Réussir son vide-dressing en 5 étapes

En ces temps de crise, il faut être réaliste. Notre garde-robe est loin de ressembler à celle de Carrie Bradshaw dans Sex In The City, pourtant elle déborde de vêtements jamais portés. La solut’? Le vide-dressing ! On vous livre 5 conseils pour bien le réussir.

Étape 1 : Trier

C’est l’étape la plus difficile à vrai dire. On est toujours assez triste de devoir se séparer d’une pièce de notre dressing (même celles qu’on a jamais portées oui). Soit pour sa valeur sentimentale, soit par peur de regretter par la suite. La peur du manque ? Non, pas du tout enfin.  Du coup, il faut agir efficacement. La règle est on ne peut plus simple : si l’article n’a pas été porté depuis plus d’un an, il part sur la pile « à vendre ». Et on s’y tient. Oui, même pour le super petit top qu’on vient de retrouver. Si il était si bien cachée, c’est qu’il y a une bonne raison. Non ?

Étape 2 : Le lieu

Voilà une question existentielle. Chez nous, tranquille entre copines ? Ou dans un lieu public, avec un organisateur structuré ? Et bien ça dépend de ce qu’on cherche. Si on veut juste vendre pour vider, on peut essayer de refourguer quelques articles à nos amies. Mais si on a vraiment besoin d’argent, il faut savoir que ce genre d’évènement à domicile ne rapporte pas grand-chose. Mieux vaudra choisir un vide-dressing en plein-air. Certes, il faut payer (un peu cher) son stand mais il s’avère que c’est très vite rentable.

Étape 3 : Le choix des prix

2500 francs pour cette robe? Ou plutôt 1500 ? Eh bien, sachant qu’on a fait attention à ne prendre ni pièces tachées, ni pelucheuses, ni celles qui ont fait leur temps, il faut se poser la bonne question pour rester le plus objective possible : « À combien j’achèterai cette robe ? » En règle générale, pour des pièces en bon état, on propose un rabais à 50 % du prix d’achat. Sauf si c’est une pièce de créateur ou un sac à main de luxe qu’on ne trouve plus sur le marché, mais ça c’est une autre affaire.

Étape 5 : La communication

Une étape essentielle : créer l’évènement Facebook ou publier sur la page de l’évent, selon ce qu’on a choisi de faire. Ensuite on a plus qu’à inviter toutes nos amies ! Si on peut, on diffuse l’info sur, Instagram, ou autres sites d’activités et sorties. Puis, sur un vide dressing, on nous pose des questions sans cesse, alors notre meilleure arme sera notre bonne humeur. Sans oublier de rester patiente, réactive et aimable.

 Étape 4 : Faire de belles photos

C’est connu de tous : pour attirer un maximum de clientes, rien de mieux que de belles photos qui attireront l’œil sur nos plus beaux articles. Alors, on ne pinaille surtout pas sur la qualité de celles-ci. On assure sur la présentation de l’article à vendre qu’on met en scène avec un joli fond (du coup, pas le carrelage de la salle de bains…), sans contre-jour et avec des petits zooms sur les détails. On pourra ensuite les publier sur la page Facebook de l’event – ou de votre event si c’est vous qui l’organisez, dans le but de teaser.

Le petit plus ?


Prévoir un goûter cocooning qui ravira les hypothétiques acheteuses (compulsives).

À lire aussi

Départ ou déménagement : comment bien organiser un vide-maison ?

  A l’heure où tout se vend sur la Toile, il existe pourtant un moyen bien réel de désencombrer sa maison : organiser une vente  chez soi, à domicil...

Le vide-grenier pour les nuls

Si (comme-moi) le monde des vide-greniers vous est totalement étranger mais que  leur omniprésence vous intrigue alors : pourquoi ne pas tenter l’expérience...

Save the date | On a les dates 2018 du vide-grenier Le Gratuit !

Dans la galaxie des vide-greniers, celui de la place des Cocotiers prend une place particulière dans le coeur des calédoniens. Prenez vos agendas ou tablette...

Nouméa & alentours

En brousse

1552975906